LA LIBRAIRIE – UNE PHILOSOPHIE

HISTOIRE d’une vie de libraire

Le Carnet à spirales, né en août 2004, mesure 25m² et ne pèse que quelques livres.  La librairie est située sur le Boulevard Jacquard, en face de l’école maternelle (prenons les lecteurs dès le plus jeune âge, et encore Charlieu n’a pas de maternité…)

Pourquoi ce nom : hommage à un homme de talent, William Sheller, et à une chanson portant à merveille les parfums de l’encre et du papier.  La musique est ainsi déjà liée au Carnet à spirales.

Fondée par Jean-Baptiste Hamelin, charliendin depuis 1997, soutenu (et le terme est faible) par sa future femme Christèle, ce projet de librairie est comme une petite folie.  Une vie de libraire et une vie de famille car Arthur pointe le bout de son nez en septembre 2004.

Dès le début de l’aventure, nous avons choisi de choisir… Ne pas se laisser imposer les « offices » des distributeurs de livre qui font et défont le succès d’un livre en plaçant d’office leurs « produits » et façonnent ainsi un paysage d’offre éditoriale avec peu de relief.  Notre volonté est ainsi de mettre en avant d’autres titres que ceux qui reviennent, en boucle, dans les médias et en tête de gondoles dans les grandes surfaces culturelles.

Mais aussi notre souhait premier est de créer un lieu différent, non élitiste donc ouvert à tous, où l’on puisse entrer en riant, où l’on rigole, où l’on vit, bien loin du silence recueilli  d’une église.

Essai réussi car la librairie devient rapidement trop petite.

2008

Déménagement dans la rue Chanteloup, dans un local de 80m² de surface de vente avec une belle réserve de travail. Soutenu par la Région Rhône-Alpes, la DRAC, l’ARALD et le Centre National du Livre, le Carnet à spirales démarre une nouvelle aventure.  Nouvelle aventure familiale également avec la naissance de notre deuxième garçon, Hippolyte.

Nouvel essor, enfin, avec l’arrivée d’une libraire confirmée pour le secteur jeunesse, Cécile.

Le bonheur d’avoir de la place, ce bonheur de pouvoir offrir un choix réel et assumé, de recevoir des auteurs et d’animer la librairie : rencontres dans et hors les murs (restaurant, cave à vin, pub…), lancement de la fameuse présentation de « notre » rentrée littéraire. La librairie vit bien.

Bien entendu, avoir de la place ne dure jamais bien longtemps… Les livres s’entassent, les fauteuils destinés aux lecteurs deviennent étagères, la librairie devient caverne, devient certainement un cocon mais devient trop petite pour se développer.

L’activité va croissante, l’envie de modeler un lieu devient pressante.

En 2012, Alexis vient renforcer l’équipe. Outre la logistique, il développe les rayons BD  et Nature.

En 2012, la librairie est récompensée de son travail par le Label LIR (Librairie Indépendante de Référence)

 

En quête d’un nouveau lieu, d’un vaste espace pour mettre en vie, en relief sa librairie rêvée, Jean-Baptiste acquiert en mars 2013, aux enchères, l’ancienne discothèque de la ville sur la place de la Bouverie (ancien champ de foire). L’espace est de 300m² et se trouve dans un état lamentable.  Les travaux s’annoncent considérables.  Une folie. Mais sans grain de folie, la vie vaut-elle d’être vécue ?

6 mois et 35 tonnes de déblais plus tard un espace de 300m² de plain-pied permet enfin d’envisager un plan d’aménagement. Christèle et Jean-Baptiste font les plans, consultent les artisans locaux (nous vous les recommandons…), montent les dossiers de subventions et d’aides, mettent en place un échéancier. Soucieux également de poursuivre leur rythme établi : une librairie = un enfant et conscients de l’envergue de ce nouveau Carnet à spirales, ils accueillent dans leur foyer, en décembre, des jumelles, Juliette et Valentine. Le projet peut donc prendre forme tous les éléments sont en place. Heureusement que le local n’est que de 300m²… Imaginez 400 ou 500m², au minimum des triplés !

Les travaux démarrent en février. Sous nos yeux notre rêve devient réalité, dans une grande exigence dans le choix des matériaux et dans le rendu final. 2014, année harassante, rêve éveillé de journées de travail et nuits éveillées de biberons donnés…

En juin 2014, un formidable élan d’amitié de nos proches et de nos clients, donne au déménagement de la rue Chanteloup un air de fête. Colonie de petites fourmis, de tous horizons, à pieds, portent la librairie dans leurs mains. En une matinée, livres et papeterie, meubles et informatique, tout, absolument tout est déménagé. L’apéro dura sous un beau soleil. Plus de 120 clients avaient proposé leur aide, aide étalée sur 4 demi-journées. Une seule a suffi… Le Carnet à spirales : lieu de vie.

 

Vendredi 13 juin 2014 à 17h30 la librairie ouvre ses portes et Juliette & Valentine fêtent leurs 6 mois. La librairie : une histoire familiale.

10 ans après sa création, le Carnet à spirales compte désormais 13 000 références.

Jean-Baptiste remercie ses fidèles clients du premier au prochain, les éditeurs qui soutiennent la librairie, le Centre National du Livre (CNL), la Direction des Affaires Culturelles de la Région Rhône-Alpes (DRAC), l’Association pour la promotion du Livre en Rhône-Alpes (ARALD), la Région Rhône-Alpes, l’association Libraires en Rhône-Alpes, ses collègues libraires et l’équipe du Magazine Page des Libraires, sans qui tout cela n’aurait pu être réalisé.

& Cécile et Alexis, ses libraires ainsi que tous ceux, saisonniers ou stagiaires ayant partagés quelques jours semaines ou mois de la vie de la librairie

& Christèle, Arthur, Hippolyte, Juliette et Valentine qui lui donne une force propre à soulever des montagnes.

Merci de croire ainsi à cette librairie à la campagne.