Adulte - Littérature française
couverture - Joseph - Marie-Hélène Lafon - Buchet-Chastel
Marie-Hélène Lafon
Edition: 
Buchet-Chastel
Date de sortie: 
28/08/2014
Prix éditeur indicatif: 
13.00 €

Joseph est ouvrier agricole dans une ferme du Cantal. Il a bientôt soixante ans. Il connaît les fermes de son pays, et leurs histoires. Il est doux, silencieux. Il a aimé Sylvie, un été, il avait trente ans. Elle n’était pas d’ici et avait beaucoup souffert, avec et par les hommes. Elle pensait se consoler avec lui, mais Joseph a payé pour tous. Sylvie est partie au milieu de l’hiver avec un autre. Joseph s’est mis à boire, comme on tombe dans un trou.Joseph a un frère, marié, plus beau et entreprenant, qui est allé faire sa vie ailleurs et qui, à la mort du père, a emmené la mère vivre dans sa maison. Joseph reste seul et finira seul. Il est un témoin, un voyeur de la vie des autres. Joseph est le nouvel opus de Marie-Hélène Lafon. Roman émouvant, traversé en profondeur par une rivière souterraine qui a prénom de femme et de servante : Félicité. Avec talent et humour, Marie-Hélène Lafon rend ici un magnifique hommage à son cher Flaubert... Paru en poche - Folio - 11/02/2016 - 6.50 €

Critique du Carnet à Spirales: 

Joseph. Le taiseux. Le laborieux. Le discret. Il a 58 ans, est ouvrier agricole employé par « le patron » et « la patronne » d’une ferme du Cantal et a déjà réservé sa place à la maison de retraite. Joseph travaille consciencieusement et observe sans dire un mot. Il porte en lui ses blessures, le départ du frère pour une contrée moins hostile et plus moderne, le départ de la mère hébergée chez le frère, le départ de Sylvie, son amour, celle avec qui il aurait voulu partager des jours simples et heureux dans cette campagne immobile, celle qui l’a quitté, faisant de lui à cette époque maintenant révolue mais jamais oubliée, un pilier de comptoir « qui avait le vin noir ». Marie-Hélène Lafon, en orfèvre de la langue française, fait de Joseph l’un des derniers témoins d’un monde en survivance, ce monde immuable dont le cœur au ralenti cessera de battre un jour, quand les fils refuseront de reprendre l’exploitation des pères et quand tous les Joseph couleront leurs derniers jours en maison de retraite. Magnifique. 

oui
oui
oui

Culture & Société

Livres du même auteur :