Adulte - BD
Emmanuel Lepage
Edition: 
Futuropolis
Date de sortie: 
16/10/2014
Prix éditeur indicatif: 
29€

Après une première expérience australe très réussie narrée dans l'excellent Voyage aux îles de la Désolation, Emmanuel Lepage est resté en contact avec l'IPEV, l'institut polaire français Paul-Emile Victor. De leur côté, impressionnés par ce précédent ouvrage, ses dirigeants ont décidé de le convier à un autre raid encore plus extraordinaire, en Antarctique cette fois ! L'invitation était trop belle à refuser... ! Cette aventure, il la partagera cette fois avec son frère François, photographe. En Terre-Adélie, de la base française Antarctique Dumont d'Urville vers la station Concordia, La lune est blancheraconte l'incroyable épopée d'hommes et de femmes (scientifiques en premier lieu, mais aussi mécano, cuisinier, etc.) à travers plus de mille deux cents kilomètres de glace et de neige. Plongé dans cet enfer givré, Emmanuel Lepage décrit son aventure dans le plus grand détail. Rappels historiques, enjeux stratégiques, cauchemars logistiques et considérations plus personnelles sont finement entremêlés. Heureusement, la mayonnaise prend et, même si un petit côté très didactique perdure au fil des pages, la lecture est vivante, variée et toujours intéressante.Graphiquement, le dessinateur se régale (et le lecteur avec) en montrant ces étendues fantastiques. L'immensité, mais aussi le vide (à part quelques manchots) de ces territoires sont tangibles, nous sommes bien au fin fond du monde ! Les photographies de François qui parsèment l'ouvrage renforcent ce sentiment d'isolation en ajoutant une note réaliste à la description. Même s'il est réellement fasciné par le paysage, le créateur de Névé n'en oublie pas les hommes pour autant. Chaque membre de l'équipée est croqué avec attention. Le trait classique – Pierre Joubert, évidemment, mais également René Follet ne sont pas loin – ainsi que l'utilisation de techniques mixtes (aquarelle, fusain, encres de couleurs) se révèlent parfaitement adaptés et, surtout, maîtrisés ! À la fois original et dans la grande tradition de la littérature de voyage, La lune est blanche trouve parfaitement sa place aux côtés des classiques du genre. Bonne expédition, n'oubliez pas vos kamiks !

Critique du Carnet à Spirales: 

Un nouveau récit de notre dessinateur - globe-trotter et un nouveau coup de coeur ! Accompagné cette fois de son frère qui signe quelques photos (pas franchement indispensables pour être hônnete), Lepage signe une B.D. soignée, une invitation au voyage et un clin d'oeil aux héros de l'exploration polaire.

oui

Culture & Société